Sitia - Héraklion est l'une de nos traversées les plus demandées - des départs sont régulièrement complets en période d'affluence.
Conseil: N'attendez pas qu'il soit trop tard! Réservez dès maintenant pour vous assurer du choix de votre heure de départ

Pourquoi utiliser
Direct Ferries?

3325 routes et 764 ports de ferry, dans le monde entier

Plus de 2.5 millions de clients nous font confiance

Nous organisons plus de 1.2 millions de traversées chaque année

Pour nos clients, nous vérifions jusqu'à 1 million de prix chaque jour

À bord des ferries

Compagnies de ferry pour Sitia - Héraklion

    • 2 Traversées / Semaine 3 h
    • Get Price

Guide de Sitia

Sitia est une ville portuaire située sur l'île grecque de Crète, dans la mer Egée, à l'Est d'Agios Nikolaos et à l'est au nord de Lerapetra. En dépit d'être une ville portuaire, Sitia n'est pas particulièrement bien développée et elle n'est donc pas visité par de nombreux touristes. La ville peut retracer ses origines à l'époque minoenne. Dans le site voisin de Petras, les fouilles ont permis de découvrir des vestiges datant de la fin de la période néolithique, 3000 ans avant JC et se poursuivre jusqu'à l'âge du Bronze, 3000 - 1 050 av. Pour appuyer ces constatations, plusieurs autres colonies Minoan ont été découvertes dans divers autres sites archéologiques de la région, tels qu'Itanos et Mochlos. La ville a ensuite été sous le contrôle des Vénitiens qui l'ont utilisé comme base pour leurs opérations dans la Méditerranée orientale. Pendant cette période, la ville a été détruite trois fois: par un tremblement de terre en 1508, par une attaque de pirates en 1538, puis de nouveau en 1651 par les Vénitiens eux-mêmes.
Le port de Sitia est connecté à la Crète, plusieurs autres îles grecques ainsi que le port du Pirée en Grèce continentale. La ville possède également un port de plaisance qui accueille des bateaux plus petits.


Guide de Héraklion

Héraklion est la plus grande ville de la Crète et c'est l'un des principaux centres urbains de Grèce.
Le développement de la ville a commencé au 9ème siècle avant JC puis a connu des dominations arabe, vénitienne et ottomane. Ses conquérants lui donnèrent tout d'abord le nom Khandaq ou Handak, devenant plus tard Candia.
Pendant les Jeux olympiques de 2004, la ville d'Héraklion a accueilli l'un des stades pour les matches de football.
Parmi les sites les plus populaires d'Héraklion: les murs de fortification qui délimitent la "vieille ville". Les premières fortifications ont été construites par les Arabes, puis renforcées par les Vénitiens au 15ème siècle. Sur les sept bastions, seul le bastion Martinengo existe à ce jour. Là, les visiteurs pourront trouver la tombe du célèbre écrivain N. Kazantzakis, surplombant la ville.
Dans le vieux port (Vénitien), à côté du port moderne, les visiteurs peuvent voir là où les navires étaient construits - tandis que la côte ouest est dominée par la forteresse Koule du 16ème siècle.
Héraklion est un port de ferries important. Les voyageurs peuvent rejoindre Santorin, Ios, Paros, Mykonos, Rhodes et Le Pirée (le port d'Athènes, en Grèce continentale).